2018 / Vers l’Europe ?

Vers l’Europe ?
15 - 18 novembre Saint-Nazaire
19 - 22 novembre Paris et Ile de France

L’an prochain se tiendront dans vingt-huit pays les élections européennes. Un siècle et demie, cent soixante-dix ans très exactement, après l’appel de Victor Hugo devant le Congrès de la Paix à la fondation des États-Unis d’Europe : "Un jour viendra où les boulets et les bombes seront remplacés par les votes, par le suffrage universel des peuples". Où en est le rêve européen ? La question est posée aux écrivains suisses et albanais mis à l’honneur cette année, deux pays au cœur géographique de l’Europe mais sans appartenir à son organisation politique et économique, l’un semblant le souhaiter et l’autre non. La question est aussi posée à tous les écrivains invités cette année aux rencontres, venant de France et de Turquie, d’Algérie et d’Italie, d’Argentine et de Cuba et du Montenegro.
Patrick Deville

Avec :
Kaouther Adimi (Algérie) ; Metin Arditi (Suisse - francophone) ; Ylljet Aliçka (Albanie) ; Jakuta Alikavazovic (France) ; Robert Bober (France) ; Stefan Çapaliku (Albanie) ; Bernard Comment (France/Suisse) ; Claro (France) ; Ridvan Dibra (Albanie) ; Elisa Dusapin (Suisse) ; Dorothée Elmiger (Suisse) ; Asli Erdogan (Turquie) ; Matthieu Mégevand (Suisse) ; Bessa Myftiu (Albanie) ; Alberto Nessi (Suisse) ; Elsa Osorio (Argentine) ; Noëlle Revaz (Suisse) ; Jean Rolin (France) ; Maurizio Serra (Italie) ; Ognjen Spahic (Montenegro) ; Michael Stauffer (Suisse) ; Karla Suarez (Cuba) ; Matthias Zschokke (Suisse)

Nous remercions l’Ambassade de Suisse en France et Pro Helvetia pour leurs soutiens à cette édition 2018

et nos partenaires habituels : la ville de Saint-Nazaire, la région des Pays de la Loire, la région Ile de France, le Centre National du Livre, le Département de Loire Atlantique, la Drac, l’Institut français, la Sofia, la Fondation Jan Michalski.

Les publications :
revue meet n°22 Zurich / Tirana
Vers l’Europe ? - textes inédits -
Un demi-hiver à Saint-Nazaire, Noëlle Revaz et Michael Stauffer
Chacun s’affole à sa manière, Stefan Çapalicku

Le programme :

Jeudi 15 novembre

18H - Médiathèque Etienne Caux
La littérature albanaise contemporaine avec :
Ylljet Aliçka, Stefan Çapaliku, Ridvan Dibra, Bessa Myftiu

Présentation de Ardian Marashi qui a composé le panorama bilingue édité par la Maison des écrivains étrangers et des traducteurs

20H30 - Cinéma Jacques Tati
En présence des écrivains albanais.

Chronique albanaise
Les albanais sont de trois confessions différentes, mais comment vivent-ils au jour le jour cette différence ?
C’est le début des années 90 : les prisonnier politiques, parmi lesquels un muezzin, viennent d’être libérés. Il est peu de dire que notre muezzin se trouve dépaysé dans une société qui a malgré tout évolué depuis son long emprisonnement. La manière dont il réussira à trouver sa place dans la transition loufoque de son pays sera matière à un jeu de miroirs très amusant.

En partenariat avec Le théâtre scène nationale - Cinéma Jacques Tati et Version Originale.

Vendredi 16 novembre

10H - Lycée expérimental
Rencontre animée par les lycéens avec Ardian Marashi, traducteur littéraire, enseignant-chercheur à l’INALCO.

15H - Alvéole 12
Vers l’Europe ?
L’une est cubaine, l’autre est argentine, toutes les deux sont venues en résidence à Saint-Nazaire : Karla Suarez et Elsa Osorio
Présentation : Thierry Guichard

17H - Café Sous les palmiers : Vernissage
Pierre Deville et Jean Rolin
Présentation d’une série de photographies de Pierre Deville et d’un texte inédit de Jean Rolin autour du port de Saint-Nazaire.

18H - Alvéole 12
Vers l’Europe ?
La Suisse et sa diversité linguistique : deux écrivains suisses, l’une de langue allemande, l’autre de langue italienne : Dorothée Elmiger et Alberto Nessi
Lectures bilingues avec les membres de l’association L’écrit parle
Présentation de Yann Nicol

19H30 - Alvéole 12
Projection du film de Robert Bober Vienne avant la nuit en présence du réalisateur.
Wolf Leïb Fränkel, l’arrière-grand-père de Robert Bober est mort en 1929, avant que la nuit nazie ne tombe sur l’Europe. A l’époque, Vienne était une ville cosmopolite, ouverte, une capitale intellectuelle et artistique, effervescente.

Samedi 17 novembre

11H - Alvéole 12
Conférence de Bernard Comment
Edelschweiz
De Cendrars à Frisch, de Ramuz à Dürrenmatt, en passant par Zorn et Meienberg, un panorama introductif d’une littérature suisse qui n’a pas toujours l’odeur de l’edelweiss.

14H30 - Alvéole 12
La littérature suisse est-elle une littérature européenne à elle toute seule ?
Une romancière d’origine coréenne, un écrivain d’origine turque, un romancier berlinois : Elisa Shua Dusapin, Metin Arditi, Matthias Zschokke.
Présentation : Bernard Comment

16H - Alvéole 12
Remise du prix Laure Bataillon à Claro pour la traduction de Jerusalem de Alan Moore, éditions Inculte et du prix Bernard Hoepffner à Guy Jouvet pour sa traduction de Voyage sentimental de Laurence Sterne, éditions Tristram.
Présentation Yann Nicol
En partenariat avec l’Association des traducteurs littéraires de France

17H30 - Alvéole 12
Écrire et publier à Saint-Nazaire
À l’occasion de la parution aux éditions de la meet du roman suisse Un demi-hiver à Saint-Nazaire et du roman albanais Chacun s’affole à sa manière : Noëlle Revaz, Michaël Stauffer et Stefan Çapaliku
Lectures bilingues en partenariat avec l’association L’écrit parle
Présentation : Valérie Marin la Meslée

19H30 - Alvéole 12
Vers une littérature européenne ?
Le premier vit à Tirana, la deuxième à Zurich, l’autre, d’origine albanaise, vit à Genève, écrit en français et se traduit en albanais. A ce jour aucun n’est européen : Ylljet Aliçka, Dorothée Elmiger, Bessa Myftiu
Présentation : Thierry Guichard

21H - Alvéole 12
Écrire à Saint-Nazaire
Elle est venue en résidence en 2015 et publie en 2018 chez Métailié son roman Double fond dont l’action est nazairienne.
Il est venu en résidence en 1995 et a publié à la meet en 2003 Algues noires
Il est écrivain monténégrin et est actuellement en résidence : Elsa Osorio, Alberto Nessi, Ognjen Spahic
Présentation : Yann Nicol

Dimanche 18

11H - Alvéole 12
Une littérature nazairienne et mondiale
Si l’oeuvre de Jean Rolin arpente la planète, Saint-Nazaire y occupe depuis toujours une place considérable.
Jean Rolin et Patrick Deville
Présentation : Alain Nicolas

12H30 - Alvéole 12
Déjeuner public avec les écrivains (20€)
Réservation : meetingsaintnazaire@gmail.com

14H - Alvéole 12
La poésie européenne de l’entre deux guerres
L’un, biographe, a publié Une génération perdue. Les Poètes-guerriers dans l’Europe des années 1930, Seuil, 2015 l’autre publie un roman autour de Roger Gilbert Lecomte fondateur de la revue Le Grand Jeu, Flammarion, 2018 : Maurizio Serra et Matthieu Mégevand

Lectures par les écrivains
Présentation de Yann Nicol

16H - Alvéole 12
Vers l’Europe ?
Trois regards sur les convulsions européennes : Asli Erdogan, Kaouther Adimi et Jakuta Alikavazovic.

Lectures bilingues avec l’association L’écrit parle
Présentation de Valérie Marin La Meslée.

18H - Alvéole 12
Écrire ailleurs
De La Havane à Lisbonne et de Séoul à Porrentuy : Karla Suarez et Elisa Shua Dusapin

Lectures bilingues avec l’association L’écrit parle
Présentation de Thierry Guichard

Lundi 19 novembre - Paris

12H - Inalco 2 rue de Lille
Salle des Plaques : Ylljet Aliçka, Stefan Çapaliku, Ridvan Dibra

18H - Maison de l’Albanie
Place Denfert-Rochereau
Bessa Myftiu, Ylljet Aliçka, Stefan Çapaliku, Ridvan Dibra

Mardi 20 novembre

18H - Unesco Place de Fontenoy, 75007
Salle IX : Bessa Myftiu, Ylljet Aliçka, Stefan Çapaliku, Ridvan Dibra

19H - Maison de la poésie
Passage Molière 157 rue Saint Martin
Les mythes font des trous

La Suisse a souvent entretenu des rapports tendus avec ses artistes et auteurs : fière d’eux, elle supporte mal qu’ils le soient parfois moins d’elle.
Max Frisch reçut des menaces de mort à la publication de son Guillaume Tell pour les écoles, Dürrenmatt fut vilipendé après son discours pour Vaclav Havel. Le slogan de Ben à l’Exposition universelle de Séville en 1992, « La Suisse n’existe pas », suscita une incroyable polémique jusque dans les rangs du parlement. Quant à Jean-Luc Godard, il répondit de sa très singulière façon à la « commande » d’un film par Lausanne à l’occasion d’un anniversaire de la ville.
De façon plus étendue, la nouvelle version de l’Histoire de la Suisse et des Suisses, dans les années 1980, suscita un tollé. C’est que le pays, depuis sa révolution radicale de 1848 (seul pays d’Europe où les idées novatrices purent alors triompher), a vécu à l’abri des tragédies de l’Histoire, et a créé des mythes puissants pour justifier sa position au regard de l’Histoire (dont celui de la Mobilisation). Et ces mythes qui font des trous de mémoire, il ne faut pas trop y toucher. Ce jeu du chat et de la souris aura en tout cas accouché de grandes figures intellectuelles et de quelques chef-d’œuvres.

Projection : Lettre à Freddy Buache, de Jean-Luc Godard, 1982 (11’)
Friedrich Dürrenmatt, allocution à l’occasion de la remise du prix Duttweiler à Vaclav Havel (1990, bref extrait)
Max Frisch, Die Schweiz als Heimat ?, conférence de Zurich de janvier 1974 (bref extrait)

Table ronde animée et présentée par Bernard Comment avec Metin Arditi, et Dorothée Elminger.
tarif 5 € - gratuit pour les adhérents à la maison de la poésie.

Mercredi 21 novembre

19H - Maison de la poésie
Rasez les Alpes, qu’on voie la mer

Ce slogan libertaire et probablement chaux-de-fonnier (de la ville d’où l’on voit les Alpes, en effet, et où l’on pourrait légitimement rêver de voir la mer derrière), dit bien un enjeu essentiel de la suisse : les Alpes.
De l’Expo nationale de 1938, avec son Dörfli, à la construction de souterrains militaires dernier cri (supposés résister à une déflagration nucléaire), les Alpes sont souvent apparues comme un possible refuge, et une origine. On y construisit un « réduit national » à l’approche et pendant la dernière guerre. Les Alpes, ce sont aussi les glaciers, et la source des fleuves, dont on tire l’énergie hydro-électrique. Ce sont encore ces masses dans lesquelles on creuse des tunnels, autrefois pour désenclaver les vallées et favoriser la circulation, aujourd’hui pour le ferroutage.
On y a coulé beaucoup de béton, en particulier pour les barrages. Celui de la Grande Dixence fut filmé, lors de son chantier, par Jean-Luc Godard.
Faut-il s’étonner alors qu’un des plus grands architectes du XXe siècle, Marcel Breuer, ait fait du béton sa grammaire essentielle ?
Au fond, les Alpes isolent et en même temps relient. On s’y casse le nez, on creuse dedans. On les partage avec l’Europe, on s’isole de l’Europe derrière elle.

Projection : Opération béton, Jean-Luc Godard, 1954 (16’)

Conférence de Bernard Comment suivie d’une table ronde avec Alberto Nessi et Matthias Zschokke.
tarif 5 € - gratuit pour les adhérents à la maison de la poésie.

Jeudi 22 novembre

19H - Librairie L’arbre à lettres
62 rue du faubourg Saint-Antoine
Les lauréats des prix Laure Bataillon et Bernard Hoepffner : Claro et Guy Jouvet
Présentation : Alain Nicolas
En partenariat avec l’ ATLF

Articles de cette rubrique

  • Alberto Nessi

    , par EB

    Alberto Nessi est né à Mendrisio (TI) en 1940. Il a grandi à Chiasso et étudié à la Scuola Magistrale de Locarno et à l’Université de Fribourg. Il a été enseignant de littérature italienne à Chiasso et a publié des recueils de poésie et des romans, dont certains en français : Le Pays oublié (1986, Zoé), un (...)

  • Aslı Erdoğan

    , par EB

    crédit Cyrille Choupas
    Aslı Erdoğan, née le 8 mars 1967 à Istanbul, est une romancière turque, journaliste, militante pour les droits de l’homme, arrêtée le 17 août 2016 et emprisonnée dans la prison Bakırköy d’Istanbul, libérée le 29 décembre 2016. Après des mois de prison, inculpée comme tant d’autres (...)

  • Bernard Comment

    , par EB

    Bernard Comment est né à Porrentruy (Suisse) en 1960, est l’auteur de plusieurs romans (L’ombre de mémoire, Le colloque des bustes, Un poisson hors de l’eau) et de recueils de récits (Allées et venues, Même les oiseaux), parus pour la plupart aux éditions Christian Bourgois. Son dernier livre, Tout (...)

  • Bessa Myftiu

    , par EB

    Bessa Myftiu est née à Tirana, en Albanie. Après des études de lettres dans son pays d’origine, elle a enseigné la littérature à l’université, pour passer ensuite au journalisme. Depuis 1991, elle s’est établie en Suisse. Docteur en sciences de l’éducation, elle a travaillé pendant quinze ans à la Faculté (...)

  • Dorothée Elmiger

    , par EB

    crédit Jürgen Beck
    Dorothee Elmiger est née en 1985. Elle vit et travaille à Zurich. Son premier roman, Einladung an die Waghalsigen a paru en 2010 (non traduit en français), suivi du roman Schlafgänger (La société des abeilles, paru en 2016 aux Éditions d’en bas à Lausanne, dans une traduction de Lila (...)

  • Elisa Shua Dusapin

    , par EB

    crédit Romain Guélat
    Elisa Shua Dusapin naît en 1992 à Sarlat-la-Canéda, d’un père français et d’une mère sud-coréenne. Elle grandit entre Paris, Séoul et Porrentruy, dans le Jura suisse. Dès 2014, diplômée de l’Institut littéraire suisse de Bienne, elle travaille en tant que comédienne et dramaturge, et (...)

  • Jakuta Alikavazovic

    , par EB

    crédit Maia Flore
    Jakuta Alikavazovic est née en 1979 à Paris. Elle a grandi entre plusieurs langues, dont le bosnien et l’anglais, mais le français est « sa » langue, celle de son écriture si singulière. En marge de son œuvre elle traduit de l’anglais des romans (Ben Lerner) ou des essais (David Foster (...)

  • Kaouther Adimi

    , par EB

    crédit Hermance Triay
    Kaouther Adimi est née en 1986 à Alger, vit et travaille à Paris.
    L’Envers des autres, Actes Sud, 2011 a obtenu le prix de la Vocation
    Des pierres dans ma poche, Seuil, 2016
    Nos richesses, Seuil, 2017

  • Matthias Zschokke

    , par EB

    crédit Klaus Baum
    Matthias Zschokke, né à Berne en 1954, vit à Berlin depuis 1980. Il a passé son enfance et sa jeunesse près de Bienne. D’abord comédien, puis dramaturge, cinéaste, écrivain, il a reçu le prix Robert Walser pour son premier roman, Max, en 1981, le prix Femina étranger pour Maurice à la (...)

  • Matthieu Mégevand

    , par EB

    crédit Sébastien Agnetti
    Matthieu Mégevand est écrivain. Il a entre autres publié Ce qu’il reste des mots (Fayard, 2013) et Les lueurs (L’Âge d’homme, 2016). Il dirige à Genève les éditions Labor et Fides.
    Jardin secret, L’Âge d’homme, 2007.
    Les deux aveugles de Jéricho, L’Âge d’homme, 2011.
    Ce qu’il (...)