LES LAUREATS

1986
Hugo Claus, Le Chagrin des Belges traduit du néerlandais par Alain Van Crugten (Éditions Julliard, 1985)

1987
Giorgio Manganelli, Amour traduit de l’italien par Jean-Baptiste Para (Éditions Denoël / Arcane 17, 1986)
Giorgio Manganelli, Aux dieux ultérieurs traduit de l’italien par Philippe Di Meo (Éditions W, 1986)

1988
Juan José Saer, L’Ancêtre traduit de l’espagnol (Argentine) par Laure Bataillon (Éditions Flammarion, 1987)

1989
Hartmut Lange, Le Récital suivi de La Sonate Waldstein traduit de l’allemand par Bernard Kreiss (Éditions Fayard, 1988)

1990
Bohumil Hrabal, Vends maison où je ne veux plus vivre traduit du tchèque par Claudia Ancelot (Éditions Laffont, 1989)

1991
Bo Carpelan, Axel traduit du suédois par C.G. Bjurström et Lucie Albertini (Éditions Gallimard, 1990)

1992
Josef Hirsal, Bohème, bohème traduit du tchèque par Erika Abrams (Éditions Albin Michel, 1991)

1993
Gert Jonke, L’École du virtuose traduit de l’allemand (Autriche) par Uta Müller et Denis Denjean (Éditions Verdier, 1993)

1994
John Updike, Rabbit en paix traduit de l’anglais (États-Unis) par Maurice Rambaud (Éditions Gallimard, 1993)

1995
Hans Magnus Enzensberger, Requiem pour une femme romantique traduit de l’allemand par Georges Arès (Éditions Gallimard, 1995)

1996
Giuseppe O. Longo, L’Acrobate traduit de l’italien par Jean et Marie-Noëlle Pastureau (Éditions L’Arpenteur, 1996)

1997
Bernhard Schlink, Le Liseur traduit de l’allemand par Bernard Lortholary (Éditions Gallimard, 1997)

1998
Sergio Ramírez, Le Bal des masques traduit de l’espagnol (Nicaragua) par Claude Fell (Éditions Rivages, 1997)

1999
W.G. Sebald, Les Émigrants traduit de l’allemand par Patrick Charbonneau (Éditions Actes Sud, 1999)

2ooo
Mo Yan, Le Pays de l’alcool traduit du chinois par Noël et Liliane Dutrait (Éditions du Seuil, 1999)

2oo1
Erri De Luca, Trois chevaux traduit de l’italien par Danièle Valin (Éditions Gallimard, 2oo1)

2oo2
Derek Walcott, Une Autre Vie traduit de l’anglais par Claire Malroux (Éditions Gallimard, 2oo2)

2oo3
Prix Laure-Bataillon classique : Ovide, Les Écrits érotiques traduit du latin par Danièle Robert (Éditions Actes Sud, 2oo3)

2oo4
Vanghélis Hadziyannidis, Le Miel des anges traduit du grec par Michel Volkovitch (Éditions Albin Michel)
Prix Laure-Bataillon classique : Thomas Browne, Pseudodoxia Epidemica
traduit de l’anglais par Bernard Hoepffner (Éditions José Corti)

2oo5
Gamal Ghitany, Le Livre des illuminations traduit de l’arabe (Égypte) par Khaled Osman (Éditions du Seuil, 2oo5)
Prix Laure-Bataillon classique : Daniil Harms, Oeuvres en prose et en vers
traduit du russe par Yvan Mignot (Éditions Verdier)

2oo6
Russell Banks, American Darling traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre Furlan (Éditions Actes Sud, 2oo5)
Prix Laure-Bataillon classique : Giacomo Leopardi, Zibaldone traduit de l’italien par Bertrand Schefer (Éditions Allia)

2oo7
Cinthia Ozick, Les papiers de Puttermesser traduit de l’anglais (États-Unis) par Agnès Desarthe (Éditions de l’Olivier, 2oo7)
Prix Laure-Bataillon classique : Tomas di Lampedusa, Le Guépard traduit de l’italien par Jean-Paul Manganaro (Éditions du Seuil, 2oo7)

2oo8
Vasilli Golovanov, Éloges des voyages insensés traduit du russe par Hélène Châtelain (Éditions Verdier, 2oo8)
Prix Laure-Bataillon classique : Lucio Victorio Mansilla, Une excursion au pays des Ranqueles traduit de l’espagnol (Argentine) par Odile Begué (Éditions Bourgois, 2oo8)

2009
Duong Thu Huong, Au zénith traduit du vietnamien par Phuong Dang Tran (Éditions Sabine Wespieser, 2009)
Prix Laure-Bataillon classique : Cervantès, Œuvres de Cervantès traduit de l’espagnol par Jean-Raymond Fanlo (Éditions Livre de Poche)

2010
Julián Ríos , Le pont de l’Alma traduit de l’espagnol par Geneviève Duchêne et Albert Bensoussan (ÉditionsTristram, 2010)
Prix Laure-Bataillon classique : Au bureau et Petite Prose traduit de l’allemand par Marion Graf (Éditions Zoé, 2010)

2011
Reinhard Jirgl, Renégat, roman du temps nerveux traduit de l’allemand par Martine Remon (Éditions Quidam, 2011)
Prix Laure-Bataillon classique : Ingeborg Bachman La trentième heure traduit de l’allemand par Marie-Simone Rollin (Éditions du Seuil, 2011)

2012
Peter Esterhazy, Pas question d’art, Gallimard traduit du hongrois par Agnès Jarfas
Prix Laure Bataillon classique : Oeuvres complètes de Isaac Babel Le Bruit du Temps traduit du russe par Sophie Benech

2013
Christos Chryssopoulos, Une lampe entre les dents, chronique athénienne, Actes Sud traduit du grec par Anne-Laure Brisac
Prix Laure Bataillon classique : Oeuvres complètes de Isaac Babel Le Bruit du Temps traduit du russe par Sophie Benech

2014
Nii Ayikwei Parkes, Notre quelque part, Zulma traduit de l’anglais (Ghana) par Sika Fakambi
Prix Laure Bataillon classique : Scènes de ma vie de Franz Michael Felder, Verdier traduit de l’allemand (Autriche) par Olivier Lelay

2015
Rick Bass, Toute la terre qui nous possède, Bourgois traduit de l’anglais par Aurélie Tronchet
Prix Laure Bataillon classique : Et quelque fois j’ai comme une grande idée de Ken Kesey, Monsieur Toussaint Louverture par Antoine Cazé

2016
Gabriel Josipovici, Infini, l’histoire d’un moment, Quidam traduit de l’anglais par Bernard Hoepffner
Prix Laure Bataillon classique : Récits du treizième mois de Bruno Schulz, L’Âge d’homme traduit du polonais par Alain van Crugten

Articles de cette rubrique

  • Agnès DESARTHE

    , par EB

    Agnès DESARTHE est née à Paris en 1966. Considérant très tôt le français comme une langue étrangère car chez elle on parle l’arabe, le russe et le Yiddish, elle tente de l’apprivoiser en écrivant des poèmes. Malgré une orthographe souvent défaillante, elle parvient à suivre des études de lettres, puis (...)

  • Albert BENSOUSSAN

    , par EB

    Né à Alger en 1935, Albert Bensoussan y passe ses vingt-six premières années et en est à jamais marqué. Agrégé de l’université, docteur en études ibériques et docteur ès lettres, il enseigne au lycée Bugeaud d’Alger, puis en métropole, après avoir accompli ses obligations militaires en Algérie pendant (...)

  • Bernhard SCHLINK

    , par EB

    Bernhard Schlink, écrivain de langue allemande est né le 6 juillet 1944 à Bielefeld (Allemagne). En 1995 il publie Der Vorleser (Le liseur, publié en France en 1996), un roman partiellement autobiographique. Ce livre devient rapidement un best seller, a été traduit dans 37 langues et fut le premier (...)

  • Bo CARPELAN

    , par EB

    Bo CARPELAN est né le 25 octobre 1926 à Helsinki en Finlande. Il fut d’abord critique littéraire puis de 1964 à 1980, directeur de la Bibliothèque Municipale de Helsinki.
    On le considéra par la suite comme le principal poète et écrivain finlandais de l’expression suédoise.
    Il a reçu le Prix Nils (...)

  • Bohumil HRABAL

    , par EB

    Bohumil HRABAL (28 mars 1914 à Brno - 3 février 1997 à Prague) est l’un des plus importants écrivains tchèques de la seconde moitié du xxe siècle.
    Il étudie le droit à l’université Charles de Prague mais doit interrompre ses études, à partir de 1939, à cause de l’occupation allemande et de la fermeture des (...)

  • Cynthia OZICK - vidéo -

    , par EB

    Cynthia OZICK est née dans le Bronx, à New York en 1928. Peu avant sa naissance, ses parents, originaires de Russie, s’exilaient aux États-Unis pour fuir les premiers pogroms russes. Essayiste, critique et romancière, son œuvre est marquée par l’histoire du peuple juif, ses origines et ses traditions. (...)

  • Derek Alton WALCOTT

    , par EB

    Derek Alton Walcott est un poète, dramaturge et artiste saint-lucien né le 23 janvier 1930 à Castries.
    Il est principalement connu pour son poème épique Omeros, une adaptation de l’Iliade aux Caraïbes. Son œuvre est réputée pour avoir donné une peinture vivante et pittoresque de la culture et des (...)

  • Erri De LUCA

    , par EB

    Erri De LUCA est né à Naples en 1950. Il connaît l’engagement politique au sein du mouvement d’extrême gauche Lotta continua que dirige Adriano Sofri, puis choisit d’exercer de multiples métiers manuels tant en Afrique et en France qu’en Italie : conducteur d’engins ou de camions, ouvrier sur des (...)

  • Gamal GHITANY

    , par EB

    Gamal GHITANY est né en 1945. Dessinateur de tapis à dix-sept ans, il publie parallèlement son premier recueil de nouvelles. Grand reporter à vingt-trois ans, il couvrira tous les conflits de la région : israélo-arabe, Beyrouth, Iran-Irak, etc. De nombreux romans et recueils de nouvelles témoignent (...)

  • Geneviève DUCHÊNE

    , par EB

    Née en 1969, elle est professeur agrégée de Lettres Modernes et traductrice de l’espagnol. Ses dernières traductions sont deux romans de Julián RíIOS, tous deux publiés aux éditions Tristram : Monstruaire, 2010, et Pont de l’Alma, 2010, traduit en collaboration avec Albert (...)